fbpx
En perdant du poids, les maux de tête passent également
anneau gastrique ajustable
Anneau gastrique réglable : avantages et inconvénients
28 janvier 2020
réponses chirurgie bariatrique
4 questions sur la chirurgie bariatrique
30 avril 2020
Montrer tous

En perdant du poids, les maux de tête passent également

obésité et maux de tete

Chez les personnes souffrant de migraines et en surpoids, la perte de poids réduit les maux de tête et améliore la qualité de vie. L’effet bénéfique est constaté à tous les âges.

Cela ne veut pas dire que les deux conditions vont de pair. Mais lorsque les maux de tête sont associés à des kilos en trop, une seule action peut aider à résoudre les deux problèmes. En plus d’améliorer les conditions générales et de réduire le risque de développer de nouvelles maladies chroniques, la perte de poids peut également être la réponse la plus efficace aux maux de tête. Les personnes qui ont réussi une perte de poids, en effet, vivent aujourd’hui avec un plus petit nombre d’épisodes aigus, avec une intensité réduite. 

« La perte de poids chez les personnes souffrant de migraine améliore la vie sociale et familiale et la productivité au travail et à l’école », explique l’endocrinologue Claudio Pagano, professeur de médecine interne à l’Université de Padoue et auteur d’une revue qui vient d’être présentée à Orlando, lors de la réunion annuelle de la société américaine d’endocrinologie (Endo 2019).

Avec le régime alimentaire, les maux de tête s’améliorent

régime alimentaire contre migraine

Des chercheurs de l’Université de Vénétie, en collaboration avec des collègues de l’hôpital Miriam de Providence (États-Unis), ont effectué une méta-analyse pour évaluer la corrélation possible entre la perte de poids et la réduction des symptômes de maux de tête. La condition préalable à l’étude était d’offrir une réponse à des centaines de millions de personnes dans le monde qui souffrent de maux de tête. Le trouble, considéré parmi les plus invalidants par l’Organisation mondiale de la santé, touche principalement les femmes. Mais l’efficacité de la perte de poids était indépendante du sexe et de l’âge du patient. En examinant les données de dix études internationales, avec presque 500 personnes impliquées, les chercheurs ont noté que la perte de poids dans la plupart des cas entraînait une réduction du nombre, de la durée et de l’intensité des épisodes de céphalées aiguës, entraînant une diminution du nombre de jours passés à la maison (sans travailler ni aller à l’école).

Moins de calories, moins de maux de tête

perdre poids pour améliorer sa vie

D’où la confirmation que la perte de poids par chirurgie ou naturellement est un support valable pour d’autres thérapies dans la prise en charge des maux de tête : quel que soit le degré de surpoids ou d’obésité de départ. L’atténuation des maux de tête était similaire à la fois chez ceux qui avaient perdu beaucoup de kilos et chez ceux qui avaient vu leur tour de taille diminuer de manière moins importante. Cela montre, selon Pagano, “comment un bilan énergétique négatif, obtenu en consommant moins d’énergie que nous n’en consommons quotidiennement, compte plus que le poids absolu atteint par les patients”. L’efficacité de l’amincissement ne dépendait même pas de la «procédure» avec laquelle elle était réalisée : suivre un régime ou recourir à la chirurgie bariatrique. “Ce que nous avons observé représente une raison de plus pour lutter contre le surpoids, ajoute le spécialiste. Aujourd’hui, nous savons que, en plus de réduire l’impact de l’hypertension, du diabète, des maladies respiratoires, cardio-vasculaires et cérébrovasculaires, le maintien d’un poids santé réduit l’invalidité causée par les maux de tête et améliore la qualité de vie de ceux qui en souffrent ».