Interventions

Interventions de chirurgie bariatrique en Tunisie

interventions bariatriques

La chirurgie bariatrique en Tunisie est le seul traitement possible et efficace à long terme lorsqu’une personne souffrant d’obésité ne parvient pas à perdre du poids par le seul régime alimentaire et l’exercice physique, et que même les quelques kilos perdus sont rapidement repris.

Selon de nombreuses études, en effet, le corps d’une personne obèse depuis longtemps réduit drastiquement son métabolisme et met en action une série d’autres mécanismes de défense du poids corporel qui ne peuvent être surmontés que par une thérapie drastique telle que la chirurgie.

C’est pourquoi les interventions de chirurgie bariatrique sont efficaces dans le traitement de l’obésité lorsque toutes les autres thérapies ont échoué.

Comment qualifier l’obésité ?

L’obésité est une maladie chronique, souvent sous-estimée, qui touche environ des millions de personnes dans le monde. Cette maladie, qui se caractérise par une accumulation pathologique de graisse corporelle, peut entraîner de graves problèmes de santé, car elle favorise l’apparition, par exemple, de problèmes respiratoires, d’arthrose, d’hypertension et d’autres problèmes cardiovasculaires.

Une personne est obèse lorsque le rapport entre son poids et le carré de sa taille (indice de masse corporelle, IMC) est égal ou supérieur à 30.

La seule solution qui permet de traiter l’obésité et les maladies qu’elle entraîne est désormais la chirurgie bariatrique. C’est le seul traitement réellement efficace de cette affection.

Obtenez un devis Gratuit et détaillé

Chirurgie bariatrique : c’est quoi exactement ?

Le principe de cette chirurgie est simple : favoriser la perte de poids en réduisant « mécaniquement » la prise et/ou l’absorption de nourriture en agissant sur la taille de l’estomac ou sur le circuit parcouru par les aliments.

Comme nous l’expliquerons plus en détail, il existe un certain nombre d’interventions chirurgicales tout aussi efficaces, mais en général, toute personne qui décide de se soumettre à un type quelconque de chirurgie bariatrique doit être consciente que son attitude pré et postopératoire est également très importante : elle doit être prête à changer radicalement ses habitudes alimentaires et son mode de vie et à se conformer à un suivi attentif. Ce n’est que dans ces cas que l’on obtiendra le meilleur résultat, il faut donc faire preuve de détermination et de volonté.

En ce qui concerne les niveaux d’obésité, il a déjà été dit qu’une personne est considérée comme obèse lorsque son IMC est supérieur ou égal à 30. Eh bien, la chirurgie bariatrique est disponible pour ceux qui ont un IMC supérieur à 40, ou supérieur à 35 avec une autre condition pathologique associée à l’obésité.

Comment la chirurgie bariatrique est-elle classée ?

après intervention bariatrique

Comme mentionné ci-dessus, il existe plusieurs interventions chirurgicales réalisées en Tunisie qui peuvent être classées comme suit :

  • Chirurgie restrictive gastrique
  • Interventions malabsorptives
  • Interventions mixtes

Voyons-les en détail.

Chirurgie restrictive gastrique

En ce qui concerne le premier groupe, les interventions restrictives sont définies comme un groupe d’interventions visant à limiter l’introduction d’aliments. Pour ce faire, ils utilisent principalement une action mécanique qui se base sur la « réduction » du volume de l’estomac : de cette façon, la satiété est obtenue avec une plus petite quantité de nourriture, ce qui aide efficacement la personne souffrant d’obésité à manger moins.

Vous trouverez ci-dessous toutes les interventions qui appartiennent à cette catégorie :

  • L’anneau gastrique ajustable
  • Sleeve gastrectomie ou encore dite Gastrectomie en manchon
  • Ballon gastrique Elipse

Interventions malabsorptives

La deuxième catégorie est la chirurgie malabsorptive, dont l’objectif principal est de réduire l’absorption des aliments.

Cela signifie que la cavité gastrique est reliée à l’extrémité de l’intestin grêle et que, par conséquent, l’absorption des calories et des nutriments sera très limitée. L’intervention qui entre dans cette catégorie est la dérivation bilio-pancréatique.

Interventions mixtes

Enfin, la dernière catégorie concerne les interventions mixtes. Comme leur nom l’indique, ces interventions tirent parti des deux mécanismes précédents :

Dans ces interventions, on crée une poche gastrique qui n’est pas reliée au reste de l’estomac, mais directement à l’intestin.

De cette manière, une grande partie de l’estomac et une portion de l’intestin sont exclues du passage des aliments, et l’absorption des aliments est réduite.

demandez votre consultation gratuite