Chirurgie bariatrique : qui peut la subir, quelles sont les options, les avantages et les risques
sleeve ou bypass
Sleeve ou bypass pour perdre du poids ?
4 avril 2019
chirurgie obésité
Chirurgie bariatrique : indications, conditions et limites
25 avril 2019
Montrer tous

Chirurgie bariatrique : qui peut la subir, quelles sont les options, les avantages et les risques

chirurgie bariatrique

La chirurgie de l’obésité est très efficace pour la perte de poids excessive. Les interventions deviennent de moins en moins invasives : avec la laparoscopie, la robotique ou même l’accès par des orifices naturels (en expérimentation), la chirurgie est de moins en moins traumatisante. Malgré cela, le scalpel devrait être le dernier recours pour ceux qui sont obèses. 

Qui peut la subir ?

chirurgie obésité

La chirurgie bariatrique est utilisée pour la perte de poids chez les patients obèses et est possible chez les sujets adultes (chez les mineurs uniquement dans des cas très précis); sujets avec un indice de masse corporelle supérieur à 40 ou supérieur à 35; si d’autres maladies sont présentes; les personnes qui n’ont pas réussi à perdre du poids autrement, par exemple en suivant un régime alimentaire ou en faisant de l’exercice.
Les interventions les plus courantes sont les trois suivantes: l’anneau gastrique, la gastrectomie à manche verticale et le bypass gastrique.

Gastrectomie à manche verticale

C’est une intervention gastro-destructive : une grande partie de l’estomac est enlevée, environ 80-90%. En communication avec le tube digestif, il reste une partie minimale, de sorte que la consommation de nourriture est très réduite et le sentiment de satiété est atteint rapidement. En retirant l’estomac, la production de ghréline, l’hormone de la faim, est réduite et donc l’appétit diminue également. 
Avantages : environ 60% de l’excès de poids peut être perdu. Faible risque de récupérer les kilos perdus (20-30%). Il peut être réalisé par laparoscopie même chez les gros patients obèses. Cette chirurgie est utile chez les obèses graves (avec un indice de masse corporelle supérieur à 50-60) afin de pouvoir ensuite subir un la pose d’un anneau gastrique ou subir une opération de bypass. 
Inconvénients : c’est irréversible. Un changement de mode de vie est nécessaire pour maintenir les résultats. Même des effets secondaires graves sont possibles, tels que les fistules gastriques.

Bypass gastrique

C’est une intervention mixte de malabsorption, qui modifie le tractus gastro-intestinal en réduisant la possibilité d’assimiler des nutriments et de l’énergie. En fait, l’amplitude de la partie de l’estomac où les aliments aboutissent diminue jusqu’à 90%, ce qui est relié à l’intestin en “sautant” une section où se produit l’absorption des nutriments. 
Avantages : environ 65-70% de l’excès de poids peuvent être perdus. Le résultat est maintenu dans le temps. Le diabète de type 2 est résolu et, souvent, d’autres maladies liées à l’obésité, telles que l’hypertension ou l’apnée du sommeil. L’estomac n’est pas enlevé et la production d’hormones gastriques reste donc normale. 
Inconvénients : il s’agit d’une chirurgie irréversible, même si l’estomac reste en place. Des suppléments de fer, de calcium et de vitamines sont nécessaires car leur absorption est réduite. Les complications postopératoires sont plus fréquentes.

Anneau gastrique

C’est une intervention gastro-destructive : grâce à un anneau en silicone à largeur réglable, une poche est créée qui réduit le volume de l’estomac, limite la possibilité de prendre des aliments et augmente la sensation de satiété, car les aliments ne passent que lorsqu’ils ont été digérés. Un réservoir d’accès, réglable de l’extérieur, permet d’élargir ou de fermer légèrement la poche, en éliminant ou en injectant une solution physiologique dans l’anneau. 
Avantages : il est réversible, l’anneau peut être retiré à tout moment. Il est réalisé en laparoscopie et n’est donc pas très invasif. Cela permet de perdre environ 50% de l’excès de poids
Inconvénients : pour maintenir les résultats, il faut suivre un régime alimentaire sain et faire de l’exercice. Des effets secondaires sont possibles, tels que le reflux gastro-oesophagien ou des problèmes de positionnement.

Comments are closed.