La publicité sur la malbouffe influence les enfants âgés de moins de 5 ans
obésité infantile
L’obésité infantile est héritée des parents
27 décembre 2018
avantages de la marche tous les jours
Marcher chaque jour : quels avantages offre-t-il ?
31 janvier 2019
Montrer tous

La publicité sur la malbouffe influence les enfants âgés de moins de 5 ans

obésité chez enfant

La publicité sur la malbouffe influence les enfants les moins âgés

Les publicités sur la malbouffe transmises au cours des programmes destinés aux enfants les poussent à manger même lorsqu’ils n’ont pas faim.

La malbouffe est présentée aux enfants sous forme des aliments sucrés, comme le chocolat, salés comme les chips et pizza, ou toute autre forme d’aliment sans valeur alimentaire réelle.

La publicité sur la consommation de ces aliments, que les enfants, en particulier ceux d’âge préscolaire, regardent à la télévision est beaucoup plus persuasive que vous ne le pensez.

publicité malbouffe

Il convient de préciser que ce type de spots publicitaires sont les programmes préférés des enfants et peuvent les inciter à manger plus que nécessaire, même lorsqu’ils n’ont pas faim.

C’est le résultat d’une étude publiée dans la revue scientifique Pediatrics, qui est la première à examiner les effets de l’influence de la publicité alimentaire sur les habitudes des enfants de moins de 6 ans. 

Jusqu’à présent, la plupart des recherches ont porté sur les comportements des enfants d’âge scolaire ou des enfants plus âgés, bien que la malbouffe soit largement mise en avant dans les programmes pour enfants moins âgés (2 à 5 ans).

effet publicité sur enfant

Cette étude suggère que l’exposition à des spots de restauration peut modifier les habitudes des enfants plus jeunes, qui sont stimulés par les facteurs externes au lieu d’écouter les signes de satiété et de faim qui proviennent de leur corps. Malheureusement, ces aliments peuvent les amener à devenir obèses.

L’étude portait sur 60 enfants âgés de 2 à 5 ans à qui a été présenté un épisode d’un dessin animé très reconnu et aimé. 

La moitié des enfants ont regardé l’épisode interrompu par des publicités sur la malbouffe, tandis que le deuxième groupe a vu l’épisode interrompu par des publicités ordinaires. Avant de regarder le dessin, tous les enfants n’ont pas faim. 

Les résultats ont montré que les enfants qui avaient vu les spots de malbouffe en cours de la diffusion du dessin animé avaient mangé plus de nourriture que le deuxième groupe.

 

Comments are closed.