Les bénéfices de la pratique des sports collectifs

obésité morbide
Qu’est-ce que l’obésité morbide ?
8 janvier 2018
effets négatifs de l'obésité
Pourquoi devrions-nous prendre l’obésité au sérieux ?
5 février 2018
Montrer tous

Les bénéfices de la pratique des sports collectifs

sport collectif et obésité

La pratique du sport est bonne pour la plupart des gens et, en particulier les adolescents. Non seulement elle aidera au développement de l’organisme, mais elle servira aussi à prévenir des habitudes très nocives telles que la consommation de tabac, d’alcool ou de drogues.

Les bénéfices de la pratique des sports collectifs

La pratique sportive collective offre des avantages physiques et offre des avantages pour les adolescents dans leur processus de maturation personnelle. Il est donc prioritaire de consacrer un temps quotidien ou quelques heures par semaine à la réalisation d’un sport. Parmi les avantages qu’elle apporte :

avantages du sport

Avantages pour la formation du caractère

La pratique constante de tout type de sport aide les adolescents à apprendre l’importance de la discipline, de la persévérance et de l’effort. Elle favorise également le concept de saine compétitivité, les garçons et les filles apprennent à profiter des victoires et des défaites.

En jouant dans un groupe, ils développent leur sociabilité et comprennent l’importance de respecter l’autorité, la nécessité de suivre les règles et l’attitude de respecter ses rivaux.

Avantages physiques

Il est prouvé que l’exercice physique régulier aide à prévenir le surpoids sévère, prévenir les maladies importantes telles que l’obésité, l’ostéoporose ou les troubles cardiaques.

Prévention de la consommation de substances nocives

La pratique sportive régulière agit également comme une prévention pour la consommation de substances nocives pour la santé telles que l’alcool, le tabac ou les drogues.

Il existe des données significatives sur la relation entre la pratique sportive des adolescents et avoir la plus faible consommation de ces substances. Des chiffres confirment la consommation plus faible de ces substances chez les garçons et les filles qui pratiquent régulièrement des sports collectifs.

Comments are closed.